Messer - Global Site - Gase und Know-how für ihren Erfolg.
 

Communiqué de presse Inertage des vins, Nov. 2007

Messer propose une solution originale pour l’inertage des vins stockés en cuve : l’argon - un gaz à la fois inerte et dense

 

L’oxygène de l’air : ennemi redoutable du vin

Le contact prolongé d’un vin avec l’oxygène de l’air détruit ses qualités organoleptiques et provoque son altération.

Aussi, pour faciliter l’élevage d’un bon cru et le développement des qualités propres à chaque cépage, une protection contre l’oxydation devient impérative.

Les traitements chimiques par anti-oxydants (dioxyde de souffre SO2, Acide Ascorbique) ou les techniques traditionnelles (maintien du liquide à un niveau maximum dans les cuves, utilisation de chapeaux flottants) sont limitées.

Les techniques d’inertage au gaz constituent la solution préventive absolue. Elles ont l’avantage d’être économiques et faciles à mettre œuvre.

Principe d’un inertage par un gaz neutre

Lors du remplissage des cuves, un volume d’air dit « ciel gazeux » reste confiné entre la surface du niveau de vin et la voûte de la cuve. L’inertage consiste à balayer l’air (contenant 21 % d’oxygène) en fin de remplissage et à le remplacer par un gaz neutre sous une faible pression (20 mbar). Ainsi le vin se trouvera directement en contact avec le gaz neutre et sera protégé de toute altération, conservant l’intégrité de ses qualités organoleptiques.

Les opérations de soutirage du vin devront être associées à un apport en gaz neutre équivalent (volume de gaz à apporter égal au volume de vin soutiré).

Dans un chai contenant plusieurs cuves, une installation fixe de distribution de gaz constituée par un stockage de gaz neutre, un équipement de détente Très Basse Pression et des canalisations de distribution permettra le maintien permanent sous gaz neutre de tous les volumes non occupés par le vin.

Schéma de Principe (kit d’inertage Vinipack proposé par Messer) :

Schema installation cuve-300px-204px

 

Le choix de l’argon comme gaz d’inertage

L’azote est certainement le gaz neutre le plus utilisé aujourd’hui pour l’inertage du vin, économiquement avantageux et chimiquement inerte il a l’inconvénient d’assécher, voire de décarbonater les vins.

C’est pourquoi le mélange le plus utilisé est le 80% azote et 20% C02 : les 20% de C02 permettent de compenser la décarbonatation engendrée par l’azote.

Dans le domaine de l’inertage du vin, l’argon aura l’avantage d’être inerte comme l’azote et lourd comme le C02.

Ainsi, l’argon nécessite un balayage limité à 1 fois le volume à inerter (au lieu de 3 à 4 pour l’azote). Un mélange 80% argon et 20% C02 permettra un inertage efficace avec « effet piston » sans risque de décarbonatation ou sur-carbonatation comme le provoquerait un inertage au C02 pur.

Du fait de sa densité proche de l’air, on constate que l’azote ne permet pas de descendre au dessous de 2% d’oxygène résiduel.

On constate que, contrairement au C02, les solubilités de l’azote et de l’argon sont très faibles. Seul l’argon conjugue une forte densité et une faible solubilité.

Choix des gaz d’inertage : une gamme complète de gaz alimentaires

Producteur de gaz de l’air (azote, oxygène, argon) et de C02, Messer propose une gamme de gaz alimentaire Gourmet conforme à la législation européenne UE 178/2002 en vrac ou bouteilles, pré-mélangés selon vos besoins.

Le gaz neutre destiné à l’inertage est donc devenu un ingrédient parfaitement alimentaire : numéros de lots, bouteilles alimentaires avec robinets filmés anti-retour (éliminant les risque de pollution extérieure), étiquetage alimentaire avec date limite d’utilisation.

De plus, pionnier dans le conditionnement 300 bar (au lieu de 200 bar traditionnellement), Messer vous propose 50% de gaz en plus dans un même emballage. Cette technologie 300 bar permet de limiter le nombre de bouteilles en circulation ainsi que la surface des zones de stockages.

Messer contribue ainsi à sa façon à limiter les transports et donc la consommation de carburants ainsi que leurs conséquences préoccupantes sur le plan environnemental.

Sujets associés
 
Téléchargement