Messer - Global Site - Gase und Know-how für ihren Erfolg.
 

Communiqué de presse unité de production CO2 Lacq, juillet 2011

Messer annonce une nouvelle unité de production de CO2 à Lacq (64) – un investissement de 12 millions d’Euros

Fort d’une croissance du chiffre d’affaires de l’ordre de 10% au niveau groupe, et de 4% en France enregistrée en 2010, Messer poursuit sa stratégie d’augmentation de ses capacités de production avec la construction d’une nouvelle unité de valorisation de CO2 issu de la fabrication de bioéthanol à Lacq.

Puteaux, le 5 juillet 2011 – Messer, acteur majeur de l’industrie des gaz industriels avec plus de 60 filiales dans plus de 30 pays en Europe et en Asie ainsi qu’au Pérou, a pu annoncer de très bons résultats financiers sur 2010 : une croissance du chiffre d’affaires de l’ordre de 10% au niveau groupe, de 4% en France (chiffre d’affaires France de 95,4 millions d’Euros en 2010). A mi-2011, cette croissance se maintient voire même augmente. D’excellents résultats qui s’appuient sur des investissements permanents.

Messer, qui est la plus grande entreprise de gaz industriels dirigée par son propriétaire, produit et fournit une multitude de gaz utilisés dans les secteurs de la métallurgie, la chimie, l’industrie agroalimentaire et pharmaceutique, l’industrie automobile et électronique, la médecine, la recherche et les techniques environnementales : azote, oxygène, argon, acétylène, dioxyde de carbone, hélium, hydrogène, xénon, gaz spéciaux et mélanges de gaz.

En réponse à une demande soutenue, le groupe Messer investit dans de nouvelles unités de séparation d'air qui permettent d'augmenter considérablement la production, notamment du vrac. Messer France a ainsi investi en 2010 dans 2 nouvelles capacités : à Saint Herblain près de Nantes avec une nouvelle unité de production de gaz liquéfiés (azote, oxygène et argon) d’une capacité de 300 tonnes par jour représentant un investissement de 25 millions d’Euros ; à Blanquefort près de Bordeaux avec un terminal ferroviaire CO2.

Une nouvelle unité de production de CO2 à Lacq

Le 13 avril 2011, Messer France annonce une nouvelle unité de valorisation de CO2 à Lacq en partenariat avec Abengoa Bioenergy France, un investissement de 12 millions d’Euros. Le dioxyde de carbone est récupéré directement sur un site de production de bioéthanol.

Ce nouveau site permet à Messer de fiabiliser ses sources de CO2 en France et d’asseoir sa position de leader (numéro 2) sur le marché français du CO2.

« Cet investissement nous aidera à conquérir durablement de nouveaux marchés, notamment dans l’industrie agroalimentaire, qui demeure un axe de développement stratégique pour Messer en France », déclare Richard Perrayon, Président de Messer France.

Cette nouvelle source de CO2 est clairement innovante pour Messer : il s’agit en effet d’un CO2 « vert » issu de la fermentation du maïs permettant la production de bioéthanol, aujourd’hui présent dans les carburants français (pour les automobiles) à hauteur de 7 %.

L’unité de production de bioéthanol appartient à la division Bioenergy de Abengoa, entreprise internationale qui applique des solutions technologiques innovatrices pour le développement durable dans les secteurs de l'énergie et de l'environnement. Partenaire de Messer sur ce projet, Abengoa est le premier producteur européen de biocarburants, exploitant actuellement 5 unités en Espagne, France et Pays-Bas.

L’unité française Abengoa de Lacq, opérationnelle depuis 2007, a nécessité un investissement de 200 millions d’Euros, produit annuellement à ce jour 200 000 m3 de bioéthanol et emploie actuellement 75 salariés. Elle contribue à dynamiser le tissu agricole local : les 500 000 tonnes de maïs annuelles proviennent des exploitations alentour (3 000 agriculteurs impliqués).

L’unité de production de CO2 Messer sur le site Abengoa aura une capacité de 8 tonnes/ heure, soit 200 tonnes/ jour, 70 000 tonnes par an. 3 réservoirs permettront le stockage sur place de 900 tonnes de produit. Sa conception est innovante puisque le CO2 sera purifié sans eau avec du CO2. Sa consommation d’eau se limitera aux besoins en refroidissement et ne générera aucune pollution. Le démarrage est prévu fin 2012. En additionnant Lavéra et Lacq, ce seront plus de 500 tonnes de CO2 par jour qui seront produites par Messer dans la moitié Sud de la France.

Ce nouvel investissement est en parfaite continuité avec la récente mise en service d’un terminal ferroviaire réalisé en 2010 à Blanquefort près de Bordeaux : le site d’Abengoa Lacq, traversé par une voie ferroviaire, alimentera directement les stockages de Blanquefort d’une capacité de 350 tonnes.

Il est à noter qu’une partie de la production remontera également vers le Nord par wagons citernes (stockage sur le site Messer de Mitry-Mory). Ainsi, au total, un tiers du CO2 produit à Lacq sera acheminé par voie ferroviaire : « Un choix de transport déterminant dans l’optimisation de notre chaîne logistique et de notre bilan carbone » indique Richard Perrayon, Président de Messer France.

Par cet investissement, Messer France diminue sa dépendance à la production d’ammoniac (engrais) et capitalise sur une source biologique porteuse d’avenir.

Votre contact
Gilles Quetin-73-91px


Gilles Quetin
Applications, Marchés et Communication externe
Tel.: +33 (0) 1 40 80 33 00
Fax.: +33 (0) 1 40 80 33 99
[e-mail]

 
Dirigeants unite CO2 Lacq-246-308
Les signatures ultimes sur le contrat liant Messer France à Abengoa Bioenergy France ont été apposées mercredi, 13 avril 2011 par Richard Perrayon, Président de Messer France, et Antonio Vallespir, Directeur Général du groupe Abengoa Bioenergy en présence de Egon Glitz, Directeur Europe de l’Ouest pour Messer Group et de Fabrice Orecchioni, Directeur de l’unité Abengoa de Lacq.